Amédée-Joseph LEVRAUX 1881-1916
Instituteur aux Grésillons (Carrières-sous-Poissy)

***************************************************************

Le 19 septembre 1916 disparaissait à Harbonnières, dans la Somme, Amédée-Joseph LEVRAUX,
instituteur de l'école des Grésillons (actuellement crèche dans les espaces municipaux Pasteur).


***************************************************************

Amédée-Joseph LEVRAUX est né le 14 mars 1881 au Mesnil-Saint-Denis. Son père Louis-Victor LEVRAUX était jardinier, sa mère Louise-Joséphine AVISSE était couturière.
Le 31 décembre 1903, il épouse à Sèvres Yvonne SAVY, qui est institutrice. Il a un frère Maurice-Louis LEVRAUX lui aussi instituteur.
Après avoir résidé à Sèvres puis à Poissy, Amédée-Joseph LEVRAUX et son épouse Yvonne SAVY s'installent à l'école des Grésillons le 27 septembre 1911.

L'école des Grésillons vers 1914
(CPA - collection Ph. Honoré)
L'école des Grésillons, aujourd'hui crèche municipale, en septembre 2016. (Photo Ph. Honoré)



Le 12 août 1914, il est mobilisé avec le grade de sergent au 24e Régiment d'Infanterie. Le 2 février 1915, il devient sergent-fourrier. Le 24 mars suivant, il passe au 174e Régiment d'Infanterie où il devient sergent-major le 8 juin 1915. Le 20 octobre 1915, il est promu lieutenant à titre temporaire et il est affecté au 109e Régiment d'Infanterie.
Le 17 septembre 1916, il est grièvement blessé à Estrées-Deniécourt (près de Péronne, dans la Somme).
Citation ordre 3761 D. du G. Q. G. du 18 7bre 1916 conférant la Légion d'Honneur et Croix de guerre avec palme "Très bon chef de section, zélé, consciencieux et plein d'élan. A été très grièvement blessé le 17 7bre 1916 en enlevant sa section à l'assaut d'une tranchée allemande".

JOURNAL DU 109e REGIMENT D'INFANTERIE

17 septembre 1916

Attaque :

Les objectifs à atteindre sont :

-          Pour les 5e et 6e Cies, la tranchée de la Valse.

-          Pour la 10e Cie le chemin 86-5.306….., et une partie de la tranchée Sans-Gêne, vers Deniécourt.

L'heure H = 14h45.

Comme le 15, à l'heure H, les compagnies s'élancent en ordre. La 10e Cie, par une manœuvre d'une précision admirable, après avoir dépassé la tranchée 86-87 d'une centaine de mètres pivote sur la droite et vient border le chemin 86-5306, en liaison, à droite, avec le 21e B.C.P.

La 9e Cie a glissé vers sa gauche pour se souder à la 10e Cie, 3 sections de la 11e Cie, en réserve dans la tranchée du Biniou, se portent le long de la route 308-86 pour occuper la tranchée que vient de laisser libre la 9e Cie et pour établir la liaison entre le Btu Pézothez et la 6e Cie.

Les 5e et 6e Cies, à l'heure H, ont également bondi sur la tranchée de Valse, et l'ont occupée après une lutte extrêmement vive, où il a fallu exterminer à la grenade des défenseurs décidés et tenaces… - En 5.012, d'ailleurs, pendant toute la nuit, la lutte se continuera contre des mitrailleuses et des grenadiers ennemis installés  à proximité de la tranchée conquise, dans un abri bétonné.

Vers 16h, le Lt Colonel donne l'ordre aux  10e et 9e Cies de progresser dans la tranchée Sans-Gêne et dans le boyau des Mythes. Cette nouvelle attaque s'exécute à 18h.

En 20 minutes, les grenadiers de la 9e Cie sont maîtres du boyau des Mythes jusqu'à 30 mètres de la première maison de Deniécourt. – Un barrage est établi en ce point, et des patrouilles sont envoyées immédiatement dans la direction du village.

L'ordre donné ne parvint pas à la 10e Cie et le mouvement ne fut exécuté dans la tranchée Sans-Gêne que le 18 à 5 heures du matin, par un peloton de la 3e Cie commandé par le S-Lt Tixerant .

Pertes : 1 officier tué (Lieut. Noël – 2e C.M. )

2 officiers blessés (S.Lt de Villeneuve 5e Cie et S.Lt Levraux 6e Cie).

18 tués. 26 blessés.

Sources: Mémoire des Hommes (109e RI- archives_SHDGR__GR_26_N_680__003__0051__T)


Évacué à Harbonnières, il y décède le 19 septembre 1916.
Le 22 octobre 1916, Amédée-Joseph LEVRAUX est officiellement promu chevalier de la Légion d'Honneur.


 

Extraits du registre de délibérations du conseil municipal de Carrières-sous-Poissy

Séance extraordinaire du 17 Octobre 1916

L'an 1916 le dix-sept octobre à dix-neuf heures le Conseil dûment convoqué par M. le Maire s'est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence de M. Gustave Legrand Maire pour la session extraordinaire.

Présents : MM. Quennet A. , Evrard J.A., Louveau H., Lanchantin Ph.,

Absents : MM. Jouglas A., Bourdarias, Lenôtre P. non excusés ; Cte de Ronseray, Tissier Alf., Lambron M. mobilisés.

Le Président

ouvre la séance en donnant lecture de l'avis de décès de M. Levraux Amédée Instituteur aux Grésillons, sous-lieutenant au 109e Régiment d'Infanterie, Mort au Champ d'Honneur le 19 septembre 1916.

Le Conseille adresse à  la famille de M. Levraux et en particulier à Mme Levraux sa veuve, Institutrice aux Grésillons, ses sympathiques condoléances. Il décide de placer dans l'ex-classe de M. Levraux, une plaque commémorative.

[…]

Le Conseil

Vote une somme de quarante francs (40 Fr) pour placer une plaque commémorative dans l'ex-classe de M. Levraux Instituteur aux Grésillons, Mort pour la France le 19 septembre 1916, Sous-Lieutenant au 109e Inf. Chevalier de la Légion d'Honneur. Somme prélevée à l'article des dépenses imprévues de 1916.

Cette plaque existe toujours... Elle se trouve encore aujourd'hui dans l'ex-classe de M. LEVRAUX, devenue salle de jeux pour les enfants de la crèche municipale.
   
             





(Archives municipales
de Carrières-sous-Poissy)







Le monument aux morts et la plaque commémorative, dans le cimetière de l'Arpent du Prieur de Carrières-sous-Poissy


Sources :
- Archives municipales de Carrières-sous-Poissy (registre de délibérations du Conseil municipal de 1916).
- Geneanet.
- Base Léonore (Ministère de la Culture et de la Communication).
- Archives départementales des Yvelines (registres d'incorporation militaire de Seine-et-Oise).
- Mémoire des Hommes.
- Photos modernes : Ph. HONORÉ.

Quelques liens :

- Carrières-sous-Poissy - Les poilus de la Grande Guerre 

- Le monument aux morts de Carrières-sous-Poissy  
- Généalogie d'Amédée Joseph LEVRAUX (GENEANET)
- Lettre d'un poilu de Carrières-sous-Poissy à sa famille - 1914-1915  - Maurice EVRARD (1892-1915).  
- Sites de la Première Guerre mondiale - Le Guide - La Somme
- La bataille de la Somme.
- Septembre 1916.  
- Les instituteurs des Yvelines morts dans la Grande Guerre.
- L'inauguration du monument aux instituteurs de Seine-et-Oise tombés au champ d'honneur
- Monument aux instituteurs de Seine-et-Oise morts pour la Patrie.

© CSPH Carrières-sous-Poissy HISTOIRE - septembre 2016

  ACCUEIL